LA BELLE SAISON

Vendredi 16 et samedi 17 Mars à 20h30 et dimanche 18 Mars à 16h 

Petit theâtre de la Poivrière à Saint Astier

entrée 10€/5 € - Réservations :  05 53 03 54 61                                                                                                                                                                                     

Samedi 24 Mars à 20h30

Maison des arts et de la scène, 89 rue de selves à Sarlat

entrée 10€/5€  - Réservations : 06 81 73 43 65

AFFICHE La Belle Saison 2.jpg

Tragi-comédie de comptoir 

inspirée librement de l’œuvre de Ionesco

Il était une fois, une artiste de music hall : Georgette Galippo devenue tenancière de bistrot. Femme libre, elle partage sa vie entre trois personnages sortis de son imaginaire : Léandry, Trébuchet et Bérichon qui échangent tour à tour des propos absurdes, poétiques ou délirants sur la philosophie, l’amour, la logique, la mort, la chanson française … Ils ne ratent pas une occasion de se confier au public lors de soliloques laissant apercevoir leurs fêlures. C’est en chansons, pantomimes comiques et onomatopées du troisième type qu’ils nous délivrent un message important : l’essentiel dans la vie, c’est d’être vivant !

Le choix de jeu est burlesque, excessif, avec la volonté de pousser tout au paroxysme. A l’instar de IONESCO nous faisons un choix de théâtre violemment comique, et violemment dramatique en évitant toute psychologie, un théâtre dans l’exagération extrême des sentiments, dans la dislocation et désarticulation du langage.

L’équipe artistique :

Textes : Patrice Lacour et Philippe Le Velly  (inspiré librement de l’œuvre de Ionesco) Mise en scène : Patrice Lacour  -  Lumières : Yann Jacquelin       

Comédiens : Bénedicte Dupuis (Georgette)- Eric Hoffert (Bérichon) - Jeremy de Saint Phalle (Léandry) et Philippe Le Velly ( Trébuchet) 

Musiques et chansons : Alain Moreau, Pierrot Noir, Aura Serjoux                          

Communication : Cathy Gourgousse  

spectacle tous publics, durée 1h15

Les commentaires sont fermés.